top of page

Microbiote intestinal (flore intestinale)Une piste sérieuse pour comprendre l’origine de nombreuses

Dernière mise à jour : 27 nov. 2023



Aujourd'hui je vous partage l'article de l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) sur le microbiote et quelques solutions pour le rééquilibrer et prendre soin de votre corps.


INSERM :Créé en 1964, l’Inserm est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche. Dédié à la recherche biologique, médicale et à la santé humaine, il se positionne sur l’ensemble du parcours allant du laboratoire de recherche au lit du patient. Sur la scène internationale, il est le partenaire des plus grandes institutions engagées dans les défis et progrès scientifiques de ces domaines.


Microbiote intestinal (flore intestinale)Une piste sérieuse pour comprendre l’origine de nombreuses


Dossier réalisé en collaboration avec Dominique Gauguier (unité 1124, Centre universitaire des Saints Pères, Paris), Michel Neunlist (unité Inserm 1235, Institut des maladies de l’appareil digestif, Nantes) , Harry Sokol (unité Inserm 938, Centre de recherche Saint-Antoine, Paris) et Laurence Zitvogel (unité Inserm 1015, Institut Gustave-Roussy, Villejuif)

Notre tube digestif abrite pas moins de 1013 micro-organismes, soit autant que le nombre de cellules qui constituent notre corps. Cet ensemble de bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes constitue notre microbiote intestinal (ou flore intestinale).

Son rôle est de mieux en mieux connu et les chercheurs tentent aujourd’hui de comprendre les liens entre ses déséquilibres et certaines pathologies, en particulier parmi les maladies auto-immunes et inflammatoires.


Comprendre le rôle du microbiote intestinal

Un microbiote est l’ensemble des micro-organismes – bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes, dits commensaux – qui vivent dans un environnement spécifique. Dans l’organisme, il existe différents microbiotes : au niveau de la peau, de la bouche, du vagin, des poumons… Le microbiote intestinal est le plus « peuplé » d’entre eux, abritant 1012 à 1014 micro-organismes. Il est principalement localisé dans l’intestin grêle et le côlon, réparti entre la lumière du tube digestif et le biofilm protecteur formé par le mucus intestinal qui recouvre sa paroi intérieure. L’acidité gastrique n’étant pas favorable à la présence de la plupart des micro-organismes, l’estomac héberge cent millions de fois moins de bactéries commensales que le côlon.




DESCRIPTION DE L'INFOGRAPHIE

La présence de micro-organismes dans l’intestin est connue depuis plus d’un siècle et on a vite supposé qu’il existait une symbiose entre notre organisme et cette flore. Mais les moyens techniques disponibles pour étudier les détails de cette interaction étaient limités : en effet, seule une minorité d’espèces bactériennes du microbiote intestinale peut être facilement cultivée in vitro. C’est donc la mise au point du séquençage haut débit du matériel génétique qui a récemment donné un nouvel élan à cette recherche : bien qu’encore imparfaite pour analyser exhaustivement d’aussi nombreux génomes, dont certains sont encore méconnus, cette approche permet d’obtenir suffisamment d’informations sur la composition globale d’un microbiote. Elle est souvent combinée à des analyses métabolomique et lipidomique qui permettent quant à elles d’identifier les substances produites par cet écosystème. Ainsi, les scientifiques sont désormais en mesure de décrire de plus en plus finement la nature des interactions hôte-microbiote, celles des micro-organismes entre eux, et leur incidence sur le fonctionnement de l’organisme.

En conséquence, le rôle du microbiote intestinal sur notre santé est de mieux en mieux connu et reconnu. On sait désormais qu’il joue un rôle dans les fonctions digestives, métaboliques, immunitaires et neurologiques. En conséquence, la dysbiose, c’est-à-dire l’altération qualitative et/ou fonctionnelle du microbiote intestinal, est une piste sérieuse pour expliquer certaines maladies, notamment parmi celles sous-tendues par des mécanismes auto-immuns ou inflammatoires. Cette thématique est devenue centrale pour la recherche biologique et médicale.


A chacun son microbiote La caractérisation de l’ensemble des génomes microbiens retrouvés dans l’intestin (le métagénome intestinal) par séquençage haut débit a permis d’identifier un millier d’espèces différentes, dont une large majorité correspond à des bactéries. Il est apparu qu’à l’instar de l’empreinte digitale, le microbiote intestinal est propre à chaque individu : il est unique sur le plan qualitatif et quantitatif. Parmi les 160 espèces de bactéries que comporte en moyenne le microbiote d’un individu sain, seule la moitié est communément retrouvée d’un individu à l’autre. Il existerait cependant un socle commun de 15 à 20 espèces présentes chez tous les êtres humains, en charge des fonctions essentielles du microbiote. Par ailleurs, bien que cela soit discuté, il semble que l’on puisse distinguer des groupes de la population selon la nature des espèces qui prédominent dans leur microbiote.

Les virus qui infectent les bactéries (appelés « phages ») sont aussi très nombreux au sein du microbiote. Ils peuvent modifier les populations bactériennes, leur patrimoine génétique et l’expression de ce dernier. Ainsi, le « virome » constitue sans doute une autre pièce dans le puzzle de la physiopathologie propre au microbiote intestinal, tout comme le microbiote fongique qui regroupe levures et champignons. Autant de sujets d’étude qu’il reste à explorer…

Un écosystème unique formé dès la naissance

Le développement en bonne santé d’un enfant est sous la dépendance directe du microbiote. On estime aujourd’hui que celui de la mère joue un rôle déterminant dans le développement fœtal. A la naissance, le microbiote d’un individu se constitue progressivement, d’abord au contact de la flore vaginale et fécale après un accouchement par voie basse, ou à celui des micro-organismes de l’environnement en cas de naissance par césarienne. La colonisation bactérienne a lieu graduellement, et se déroule dans un ordre bien précis : les premières bactéries intestinales ont besoin d’oxygène pour se multiplier (bactéries aérobies : entérocoques, staphylocoques…). En consommant l’oxygène présent dans l’intestin, elles favorisent ensuite l’implantation de bactéries qui ne prolifèrent justement qu’en absence de ce gaz (bactéries anaérobies : Bacteroides, Clostridium, Bifidobacterium…).

Pendant les premières années de vie, la composition du microbiote intestinal va ensuite évoluer qualitativement et quantitativement, sous l’influence de la diversification alimentaire, de la génétique, du niveau d’hygiène, des traitements médicaux reçus et de l’environnement. Cette composition reste ensuite assez stable, même si cette stabilité semble variable d’une personne à l’autre.

La fluctuation des hormones sexuelles – testostérone et estrogènes – pourra malgré tout avoir un impact sur la composition du microbiote intestinal, tout comme certains évènements : des maladies, des traitements médicaux, des modifications de l’hygiène de vie ou de l’alimentation peuvent en effet modifier le microbiote de façon plus ou moins durable. Par exemple, un traitement antibiotique réduit la qualité et la quantité du microbiote sur plusieurs jours à plusieurs semaines. Les espèces présentes avant le traitement sont capables de se rétablir en grande partie, mais des différences peuvent subsister. Aussi, des antibiothérapies répétées au cours de la vie semblent induire une évolution progressive et définitive du microbiote, potentiellement délétère. Un autre exemple préoccupant est l’impact possible des pesticides et des additifs présents dans notre alimentation quotidienne sur la composition et de la fonction du microbiote.


Quand le microbiote rend service à l’organisme

Le microbiote intestinal assure son propre métabolisme en puisant dans nos aliments (notamment parmi les fibres alimentaires). Dans le même temps, les micro-organismes qui le constituent jouent un rôle direct dans la digestion :

  • Ils assurent la fermentation des substrats et des résidus alimentaires non digestibles.

  • Ils facilitent l’assimilation des nutriments grâce à un ensemble d’enzymes dont les cellules humaines sont dépourvues.

  • Ils assurent l’hydrolyse de l’amidon, de la cellulose, des polysaccharides...

  • Ils participent à la synthèse de certaines vitamines (vitamine K, certaines vitamines B) et à trois acides aminés essentiels : la valine, la leucine et l’isoleucine.

  • Ils régulent plusieurs voies métaboliques : absorption des acides gras, du calcium, du magnésium...

Tu souhaites en savoir plus et découvrir tout l'article pour mieux te connaitre et y trouver des solutions:


Pour aller plus loin et comprendre en image:



Quelques solutions pour améliorer son microbiote et son corps :


12 conseils nutritionnels:

  1. Piégiez les huiles vierges

  2. Produits céréaliers complet de préférence car riche en fibres et nutriments.

  3. Alternez les protéines animales avec les légumineuses et céréales riches en protéines végétales.

  4. Privilégiez les aliments fermentés riches en bactéries probiotiques.

  5. Consommez des fruits et légumes frais de saison.

  6. Remplacez les produits laitiers bovins (lait de vache) par des laits de sojas par exemple. ou lait de brebis ou chèvre car plus digeste pour l'organisme humain.

  7. Consommez des poissons gras 2 fois par semaine ou des aliments riches en oméga-3

  8. Choisissez plutôt du sucre non raffinés

  9. Mangez des fruit à coques noisette, noix de cajou, macadamia

  10. Réduire les plats préparés qui contiennent souvent trop de sel , ou additifs

  11. Cuisinez plus sainement avec des cuisson basse ou encore mieux des période crudivore (manger cru)

  12. Compléter votre alimentation avec des Probiotiques:


Voici un exemple de micro nutrition pour votre microbiote :

Oméga3, VitamineD3 et Astaxanthine



Bienfaits :

- Aide à réduire les risques cardiaques et à réguler la tension artérielle.

- Augmente les taux de bon cholestérol et se révèle efficace dans la diminution des triglycérides.

- Veille au bon fonctionnement des fonctions cognitives (comportement, trouble de l’attention, bipolarité, hyperactivité, agressivité, anxiété, dépression, etc…).

- Aide à améliorer la santé oculaire, diminue les symptômes dus à la dégénérescence maculaire (DMLA).

- Aide à réduire les symptômes de l’inflammation, aide à soulager certaines douleurs.

- Piège les radicaux libres et protège les cellules du stress oxydatif.

- Permet l’amélioration de la perte de poids et réduit la taille des adipocytes (capitons).

- Favorise un maintien du microbiote intestinal.

- Favorise le développement de la masse musculaire, augmente l’endurance et la force.

- Améliore la souplesse membranaire des cellules et vaisseaux.

- Soutient le système immunitaire.

- Prévient le vieillissement de la peau (favorise l’hydratation et l’élasticité).

- Augmente la fertilité chez l’homme.

- Favorise le bon développement du fœtus.

- Augmente la sensibilité à l’insuline.

- Contribue à la prévention de l’ostéoporose.

Voici un lien pour en savoir plus et commander :


Conseil pratiquer une activité sportive 1 à 2 fois par semaine 30 min minimum, exemples yoga , marche


La méditation et la musicothérapie 741hz:

Renforcement du système immunitaire.

Nous sommes constitué de plus de 60% la vibration de la musique sur le corps vient modifier l'information cellulaire.

Une pratique de 15 min par jours minimum sur une durée de 21 jours est préférable pour voir un réel changement .




Belle journée charline


 

Tu souhaites découvrir les services que je propose en tant que Thérapeute Coach holistique, clique sur le lien ci-dessous :



Tu souhaites être rappelé et bénéficier d'un appel de 30 minutes ou on voit ensemble comment je peux t'accompagner ? Remplis le formulaire de contacte ci-dessous et je te rappelle dans les 48h. 😊




76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment retrouver sa valeur et son Mindset?

Voici le replay du live Facebook du mercredi 7 février 2024 que j'ai animé à se sujet d'actualité : Suite au Live Votre 1er Rendez-vous "Transparence " 40 min OFFERT . Grâce à mon lien ci-dessous : 👇

bottom of page